Entreprise spécialisée en récupération de données informatiques


Entreprise spécialisée en récupération de données informatiques

Description


Diskeom, laboratoire de récupération de données informatiques.

Domaine d’intervention :

Nous intervenons sur les différents types de supports de stockage avec les différents types de pannes, pour le compte des particuliers et professionnels, uniquement dans notre laboratoire situé à Paris 13e. A ne pas confondre notre activité avec les activités de dépanneur, bricoleur ou bien de la hotline informatiques. Car notre métier demande beaucoup d’expertise, beaucoup d’équipements à la pointe de la technicité et également une ambiance aseptisée afin d’e pouvoir y traiter les cas les plus délicats des disques dur en panne mécanique et électronique.

Types de supports de stockage :

Les supports de stockage peuvent être classés en trois catégories principales, selon le principe de lecture et d’écriture de données :

  1. les supports optiques,
  2. les supports magnétiques
  3.  et les supports électroniques 

Certains supports peuvent être hybrides en utilisant plusieurs principe en même temps.

1. Supports optiques :

Pour supports optiques un rayons laser utilisé pour écrire et lire les données sur un support photosensible. Un exemple de ce type de support est bien le CD, DVD et BD (Bluray).

2. Supports magnétiques :

Pour les supports magnétique, une polarisation S ou N est utilisé afin magnétiser une micro zone sur le plateau du disque dur, sensible aux champs magnétiques. Un exemple de ce type de supports est le disque dur (interne ou externe), les serveurs (assemblage de plusieurs disques durs).

3. Supports électroniques :

Tandis que pour les supports électroniques une charge électronique, positive ou négative est utilisé pour marquer des micro zones d’un semi conducteur sensible à une charge quantique. L’exemple le plus courant du support électronique est la clé USB, la carte de mémoire (SD, µSD par ex.), le disque dur SSD.

Types de pannes des supports de stockage :

1. Contenant et contenu :

Nous introduisons la notion de contenant et contenu afin de discerner les pannes rencontrées des différents types de supports stockage. Le contenant est le support physique en tant que système complet réagissant à une certaine excitation en livrant un résultat prédéfini. Comme par exemple un disque dur vierge doit fonctionner normalement et doit être accessible via un logiciel de partitionnement ou un gestionnaire de volume de stockage. Une clé USB doit être fonctionnelle et prête à recevoir des instructions du système l’hébergeant afin d’y stocker des données, ainsi de suite. Le contenu est représenté par les données de l’utilisateur. Qui peuvent prendre différentes formes : des documents texte, des classeurs, des documents pdf, des photos, des bases de données, des arborescences d’organisation des données, etc.
D’apparence, les de l’utilisateur paraissent très différentes, alors qu’en réalité et du point de vu du mode de stockage quelque soit le principe d’écriture et de lecture, les données sont interprétées et exprimées de la même manière. Ces données sont d’abord exprimées par ce qui appelé un système hexadécimal. Ce système permet de traduire toutes les données en séries de chiffres (0-9) et de lettre (A-F). Ensuite ces séries sont transformées en séries plus longues de 1 et de 0. Enfin, ces séries de 1 et 0 sont exprimées par présence ou absence du signal sur le support physique. Par exemple, le 1 est exprimé par la présence d’une charge magnétique sur une micro zone sur le plateau du disque dur, alors le 0 est représenté par l’absence de cette charge.
Lorsqu’on parle de panne de contenu et de contenant, on fait référence à la présence ou l’absence du signal (problème de contenu) ou bien on fait référence au support qui contient le signal.

2. Problème logique du support de stockage, panne de contenu :

Un problème logique du support de stockage concerne strictement le contenu : sa présence, sa qualité, son organisation, etc. Nous donnons quelques exemples afin d’expliquer en profondeur cette notion. Un disque dur subissant une attaque de virus aura certaine données sensibles altérées. Ces données peuvent concerner un fichier nécessaire au démarrage du système d’exploitation, la table de partition du disque dur, le secteur de boot d’une partition, etc. Donc, c’est le contenu qui est destructuré. Les données deviennent inaccessibles à l’utilisateur. Ce type de panne est considéré comme panne logique car le traitement se fait uniquement par des moyens logiciels.

3. Problème physique du support de stockage, panne de contenant :

Un problème physique pur du support de stockage concerne uniquement le contenant ou plus généralement toutes les fonctions qu’il doit assurer. Certaines pannes physiques n’ont pas d’impact direct sur le contenu et l’intégrité des données. Comme par exemple une panne sur le connecteur du disque dur, ou une panne électronique sur la PCB, etc. Alors que d’autre peuvent altérer le contenu. Comme l’usure des plateaux du disque dur, un légère choc pouvant causer des micros impacts sur les plateaux et par conséquent pouvant détruire définitivement les données de cette zone. Dans ce cas on se trouve avec des pannes complexes.

4. Problème complexe ou panne hybride :

t le contenu simultanément. C’est le cas d’un disque dur qui tombe par terre. En raison du choc, certaines zones sur le plateaux peuvent être endommagées et les données détruites de façon irréversible.
   

Notre société vous offres son expertise et son savoir faire afin de retrouver vos données perdues quelque soit le support et quelques soit la panne. Prenez contact avec nous afin de vous orienter vers le meilleur service adapté à votre cas.

Notez ce site



Compte Facebook

Compte Google+


Laisser un message - ATTENTION 300 caractères minimum !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.