Un ouvrage entre heroic fantasy, conte et épopée chevaleresque

  • Home
  •  / 
  • Art et culture
  •  / 
  • Un ouvrage entre heroic fantasy, conte et épopée chevaleresque

Je suis l’auteur d’un ouvrage composé de 4 tomes.

Cet ouvrage s’adresse à un public d’adultes. L’ensemble du travail est finalisé.

Si les codes de l’heroic fantasy sont présents, il s’agit avant tout d’un roman d’aventure, d’une épopée chevaleresque, d’un conte philosophique et d’une description de l’histoire de l’humanité présentée sous forme de chronique.

Le lecteur cherche le rêve et l’inattendu. Il aime les horizons lointains et les territoires sauvages. Ainsi peut-on expliquer l’actuel engouement du public pour la littérature fantastique, la fantasy et plus précisément, l’heroic fantasy.

Dans ce roman, nous assistons à l’irruption de la magie et à l’apparition du merveilleux. Cependant, m’étonnant de voir les auteurs d’heroic fantasy dupliquer à l’infini les modèles trouvés dans la littérature anglo-saxonne, j’ai opéré d’une manière différente. Ici, la pensée gnostique, la légende celte, le Code de la Chevalerie, une approche alchimique, la philosophie grecque et le contenu de certains textes sacrés moyen-orientaux ou orientaux servent de terreau au travail d’analyse sociétale effectué par le personnage principal, examen critique nécessitant une remise en cause urgente de la perception de son frère, de la nature et du Cosmos. M’inspirant des idées et des engagements d’auteurs illustres (900 notes de bas de page), j’ai structuré les éléments du récit autour d’un plan en dix chapitres.

Mon ouvrage ne se contente pas de narrer des évènements étranges, des batailles sanglantes, des joutes amoureuses ou les imperfections voire les faiblesses du monde dans lequel évoluent les personnages. Il propose aussi de réfléchir sur la meilleure façon de procéder pour en édifier un autre, plus éclairé, mieux architecturé, empreint de noblesse d’âme et soucieux de justice, de droiture, de compassion et de liberté. En cela, le personnage principal ne ressemble ni à Alberich, chef des Nibelungen, ni à un héros surgi de l’heroic fantasy. Je me suis plutôt inspiré de l’œuvre de Chrétien de Troyes pour le décrire et évoquer l’exaltation du dépassement de soi. Car il était essentiel de traiter ce thème avant d’aborder la suite de l’histoire.

Le piège est ainsi évité : mon manuscrit n’est pas la énième resucée du Seigneur des Anneaux ou du Trône de fer. Il ne se rattache pas spécifiquement au genre heroic fantasy que les spécialistes s’accordent à voir naître au XIX° siècle avec George MacDonald. Il est autre. Il est à part. Il s’agit bien d’une œuvre originale et engagée proposant plusieurs niveaux de lecture.

Clavim Cedo: Ouvrage entre heroic fantasy, conte et épopée chevaleresque

Le moment est venu de proposer mon ouvrage à la publication.

Je m’adresse aux gérant(e)s des maisons d’édition, aux directeurs(trices) éditoriaux(riales), aux directeurs(trices) de collections et aux membres des comités de lecture pour évaluer Clavim Cedo.

En tant qu’auteur, je souhaite rencontrer un lecteur à la fois exigeant et curieux. Durant sa lecture, il me permettra de décrire d’une manière rationnelle et méthodique le système cosmogonique régissant les mondes ainsi que la réalité ontologique à laquelle il participe.

A lire aussi sur Publish