Le contenu dupliqué: Qu’est-ce que c’est?

Le contenu dupliqué ou duplicate content fait référence à une copie. Vous serez à même d’entendre cette expression si vous êtes habitués des annuaires, communiqués de presse ou simplement si vous gérez un site.

En effet, Google met l’accent sur le fait qu’il ne faut pas faire du copié-collé, et que par conséquent les contenus qui se ressemblent trop seront “punis”.

On peut estimer qu’au-delà de 50% de ressemblance avec des mots identiques utilisés sur un site web, le contenu est considéré comme dupliqué. Vaste débat car certains annuaires refusent du contenu ayant un DC supérieur à 30%, tandis que d’autres accepteront le DC jusqu’à 50%.

On peut tout de même penser que moins le pourcentage sera élevé et plus vous aurez des chances d’apporter du nouveau, et c’est bien cela qui est en phase avec les règles de Google.

Comment contrôler le contenu dupliqué?

Vérifier le contenu dupliqué

Un outil tout simple et gratuit c’est Positéo, sur ce site le webmaster met à votre disposition des services de qualité dont celui qui consiste à vérifier le duplicate content. Le second outil permet de vérifier ses positions sur Google, grâce aux choix de mots clés ou expressions. Donc pour trouver le contenu dupliqué il suffit d’entrer un texte, par exemple celui que vous aurez créé pour votre communiqué ou pour votre fiche d’annuaire, ensuite un clic sur “vérifier” et les résultats s’affichent en vous indiquant les pourcentages de duplication.

L’idéal est bien entendu de créer un contenu original plutôt que de recopier l’article du voisin! Cette règle n’est pas difficile à adopter lorsque l’on parle de son propre domaine. Maintenant si vous écrivez pour quelqu’un d’autre alors il est primordial de vérifier votre contenu avant soumission dans les annuaires ou lors de la rédaction d’un communiqué.

Afin de contrôler le contenu vous pouvez également taper dans votre moteur de recherche une phrase de votre article, mais attention Google n’accepte qu’un certain nombre de caractère.