La musculation chez les jeunes, un phénomène qui s’explique

  • Home
  •  / 
  • Sports
  •  / 
  • La musculation chez les jeunes, un phénomène qui s’explique

A quelle époque on vit ! Notre jeunesse est influencée par tant de sujets qui tournent autour de l’apparence physique. On comprend que la musculation soit devenu un sport qui attire énormément les jeunes adultes en recherche d’une satisfaction personnelle. Personnelle ? Pas juste cela, car c’est le regard des autres qui prend une place importante dans la vie de tous les jours. Comprenez-vous que le sport puisse être un tremplin de réussite sociale ? Mettons-nous justement dans la peau d’un de ces jeunes.

Il a 18 ans il est au lycée et il veut faire de la musculation pour éviter les humiliations

“Tibia de campeur, fil de fer, 40 kilos tout mouillé, des réflexions qu’il vit sans cesse”.

Il n’y a pas une seule journée où son physique ne soit remis en cause. Il vit mal cette situation et n’est pas le seul, car combien de garçons ou de filles aussi sont complexées par leur poids ? On ne parle pas de kilos en trop, bien que faire de la musculation pour perdre du poids est possible naturellement. Non, là il est question d’appartenance, d’identité, tu es maigre donc t’es pas un vrai homme ! Et tiens prends toi ça dans les dents du matin au soir. Comment s’aimer lorsque l’on voit ses potes séduire les plus belles filles du lycée ou de l’université ? Et oui nous sommes encore dans une société où la femme cherche son protecteur !

Un programme de musculation à faire mais avec un suivi médical

On ne peut pas contre-indiquer à un jeune homme de faire de la musculation. C’est avant tout une activité sportive ! Toutefois, c’est un domaine qui risque fort de conduire à la prise de steroide, ou anabolisant, vous savez ces produits de musculation pour prendre du muscle et de la masse rapidement. N’oubliez pas que pour acheter cela il faut être adulte et qu’un avis médical même si il n’est pas obligatoire est vraiment mais vraiment recommandé.

 

A lire aussi sur Publish