Plusieurs situations peuvent nécessiter une lettre de motivation en espagnol. Il peut s’agir d’un emploi spécifique en France, d’un job dans un pays hispanique ou d’un stage nécessitant l’usage de cette langue. Voici quelques conseils pour parvenir à réaliser votre présentation.

Contenu de votre lettre de motivation

En tant que Français, vous pensez dans votre langue maternelle. En effet, vos idées vous arrivent tout d’abord en français, c’est un réflexe. Il faut donc partir de prime abord de cela pour rédiger votre lettre de motivation en espagnol.

En effet, cela vous permettra de pouvoir organiser vos idées. Avant toute chose, pensez donc à les exprimer sur un document, sous forme de liste, pour ne pas oublier les éléments essentiels à faire figurer dans ce document.

Dans une lettre de motivation, on commence par parler de son expérience. Évoquez donc en quelques mots les postes ou formations qui peuvent intéresser l’employeur. On souligne également quel intérêt le poste peut avoir pour soi-même. Cela fait partie des éléments qui retiendront l’attention de votre recruteur. Songez, cependant, à ne pas rédiger de phrase entière en français pour ne pas gêner votre traduction.

formules de politesse en espagnol

Les formules spécifiques comme les formules de politesse

Il est nécessaire d’intégrer un certain formalisme à votre lettre. Pour cela, vos formules de politesse espagnoles comme la structure de votre plan doivent être soignés. Vos phrases doivent être bien écrites dans le respect des règles de grammaire et d’orthographe.

Apprenez les quelques formulations indispensables de début et de fin de lettre. Si cela vous est possible, adoptez un peu d’originalité sans sortir des sentiers battus de façon inopportune. Il faut aiguiser l’intérêt du recruteur par vos expériences sans le faire fuir par vos fautes.

apprendre l espagnol

Apprendre l’espagnol pour éviter la traduction littérale

Pour rédiger une bonne lettre de motivation en une autre langue que sa langue maternelle, il ne faut pas traduire littéralement. C’est pourquoi il vous est conseillé d’écrire vos idées sans en faire un vrai texte. Il faut donc partir d’idées et finaliser la lettre en matière de rédaction directement en espagnol. C’est ainsi que vous pourrez obtenir un résultat cohérent, bien écrit, en adéquation avec ce langage.

Si vous écrivez la lettre entière et que vous la traduisez ensuite, vous risqueriez de vous fourvoyer. En effet, les mêmes expressions ne se formulent pas de la même manière dans les deux langues. Il est donc nécessaire de se contraindre à penser en espagnol au moment de la rédaction. Il faut apprendre à écrire comme une personne bilingue, seule la structure du texte doit être en français.

Plus généralement, apprendre l’espagnol ou se remémorer les règles de base vous permettra d’éviter ces écueils. Avec une démarche globale, vous éviterez le mot à mot qui se termine souvent par un texte qui ne veut plus rien dire. On ne peut traduire une phrase ou une expression en espagnol que dans son ensemble.

Pour résumer, on effectue une trame dans sa propre langue et on rédige dans le langage concerné. C’est une excellente méthode pour effectuer une lettre de motivation en espagnol ou en anglais ou dans une autre langue. Et pour les petits rappels, pensez au site 365 Jours Pour Apprendre et ses cours d’espagnol en ligne gratuits.