• Post category:Météo/Climat
  • Temps de lecture :3 min de lecture
  • Post last modified:14 juin 2022

En ce mois de juin, de nombreux records de chaleur devraient tomber. La canicule que nous vivons est remarquable du fait de sa précocité. Nous sommes effectivement plus habitués à traverser de telles périodes en juillet et en août.

Des températures plus hautes de 10 à 15 degrés par rapport aux normales saisonnières

40 degrés à la mi-juin en France, ce n’est vraiment pas courant. On devrait atteindre de telles valeurs dans le sud-ouest et dans la basse vallée du Rhône, mais même dans ces régions, c’est une situation anormale. Toutes les régions devraient relever des températures très chaudes, y compris sur Paris où l’on attend plus de 35 degrés à l’ombre. On parle de canicule dans le sud, car les températures devraient afficher un seuil très élevé durant plus de 3 jours et de 3 nuits.

Comment supporter des températures caniculaires ?

Comme vous le savez, la première chose à faire, c’est fermer les volets la journée, tôt, dès 8h le matin. Il ne devrait pas y avoir beaucoup de fraîcheur la nuit, donc il faudra allumer les ventilateurs. On n’aime pas trop dire de faire usage de la climatisation, mais les personnes fragiles le devront. Heureux seront ceux qui ont un logement bien isolé, avec notamment des fenêtres en PVC et des murs avec une double isolation par l’extérieur et par l’intérieur. Cela permet de rester au frais et de ne pas être trop ennuyé par la canicule.

Surveillez bien les personnes âgées pendant la canicule

On vous rappelle que ce sont les personnes âgées qui sont les plus fragiles, et par conséquent, elles peuvent connaître de graves problèmes lors des périodes de fortes chaleurs. Pensez à bien les hydrater, elles peuvent ne pas se rendre compte qu’elles se déshydratent et n’ont pas forcément soif. En cas de problème, appelez immédiatement le 15.

Vous vous demandez si cette canicule précoce est annonciatrice d’un été sécheresse comme en 1976 ou en 2003 ? Les prévisions saisonnières restent peu fiables, mais il est fort probable que l’on connaisse des périodes de fortes à très fortes chaleurs cet été en France, comme les étés précédents. Reste à savoir si nous allons battre le record de chaleur de 46 degrés, relevé à Vérargues, dans l’Hérault, le 28 juin de l’année 2019.