• Post category:Emploi/Formation/Education
  • Temps de lecture :4 min de lecture
  • Post last modified:10 juin 2022

Quelques conseils avant de créer son auto entreprise

Créer son auto entreprise n’est pas difficile mais sans une préparation appliquée du projet, nombreux sont ceux qui subissent un échec. C’est pourquoi il faut s’informer de tout ce qui peut être utile et de tous les freins qui se présenteront avant, pendant et après la création de votre auto entreprise.

1-L’étude de marché

Vous avez un projet, vous avez ce que vous allez proposer, vendre, alors il faut songer à tout savoir sur vos futurs prospects, sur le marché actuel et à venir et sur tout ce qui touche de près ou de loin à votre secteur d’activité.

Vous allez donc faire une étude de marché approfondie  qui vous permettra d’obtenir des informations brutes ou détaillées et de les utiliser pour mener à bien votre politique commerciale.

Pour réaliser cette étude, vous avez des outils et des bases de données gratuites qui vous seront délivrées par l’INSEE. Sur simple demande vous obtiendrez ainsi des statistiques sur grand nombre de domaine utile à votre projet d’auto entreprise.

Bien connaître la situation socio-économique de votre secteur sera pour vous une arme de taille pour définir les plans d’actions de votre projet. Par exemple si vous décidez d’ouvrir une entreprise de services à la personne et que vous proposez de l’aide à domicile, vous consulterez les fichiers relatifs aux renseignements démographiques, ceux-ci vous apporteront des informations telles que la moyenne d’âge des habitants d’un village, leurs catégories socio-professionnelles…

2-Les aides financières

Comme souvent, par manque d’informations on passe à côté d’aides financières, c’est pourquoi il faut impérativement se renseigner sur ces aides avant la création d’une micro entreprise. Car certaines aides doivent recevoir une demande avant la création pour être acceptées.

Pour financer votre projet, si vous avez besoin d’investir dans du matériel, un fond de commerce et si votre banque n’est pas prêteuse, alors adressez-vous à l’ADIE  cet organisme qui propose du micro-crédit pour auto entrepreneur.

D’autres aides existent, il convient de vous faire accompagner pour prendre connaissance des avantages dont vous pourriez prétendre avoir le droit.

3-Se faire accompagner pour créer son auto-entreprise

Pour mettre toutes les chances de son côté, le conseil et l’accompagnement par la chambre des métiers, ou la chambre du commerce de votre localité sera à prendre en compte. Renseignez-vous, chaque département dispose d’associations qui accompagnent les créateurs.

Dans certaines régions vous avez la possibilité de créer votre entreprise et de la tester dans des pépinières d’entreprise. Un bon moyen de prendre ses marques et de démarrer progressivement en réduisant les contraintes liées aux différents coûts de fonctionnement.

4-Les compétences et formations

Avant de vous lancer dans la création de votre auto-entreprise, prenez en considération le fait que vous n’êtes pas seul sur le marché et qu’il faudra donc montrer un professionnalisme rompu à toute épreuve. Trop de personnes se lance dans une activité sans avoir de réelles compétences. Si vous êtes demandeur d’emploi n’hésitez pas à compléter votre formation ou à parfaire vos compétences dans votre domaine. Vos futurs clients en profiteront et votre image en sortira gagnante.

Une bonne préparation du projet de création sera en partie la clé du succès pour que votre auto entreprise fonctionne à long terme. Trop de créations aboutissent sur un échec après la troisième année. Cela étant liés à l’exonération des charges mais aussi au manque de préparation de leur projet initial.